Un écolo dans la ville – Pourquoi l’espace urbain est un vrai moteur de transition


C’est un cliché qui a la vie dure : vivre à la campagne permettrait de réduire considérablement son impact sur l’environnement. La vie au grand air, la proximité avec les agriculteurs, la possibilité de cultiver soi-même son bout de jardin et même d’y élever quelques poules sont indubitablement associées à un mode de vie sain et respectueux de l’environnement.

L’auriez-vous cru ? Face à son homologue des champs, le rat des villes n’est pas si cancre qu’on pourrait le croire, notamment en ce qui concerne l’empreinte carbone. D’après une étude, « les habitants des pôles urbains émettent deux fois moins de CO² grâce à un usage plus fréquent des transports en commun et de la marche à pied » (Insee Première n°1357, juin 2011). Le domaine du logement en milieu rural connaît le même problème avec des factures énergétiques plus élevées que celles des foyers urbains, à cause de la surface plus importante des logements et des installations domestiques souvent moins performantes.

 

Les citadins premiers consommateurs responsables

 

En ce qui concerne la consommation quotidienne (alimentation, mode et autres), les citadins ne sont là encore pas en reste avec un nombre croissant d’installations urbaines et d’acteurs engagés dans le respect de la nature et la transition des habitudes. 

Par exemple, même si cultiver ses propres plantations paraît plus facile à la campagne, il est possible pour les citadins de jouer à la main verte dans des jardins partagés ou des parcelles cultivables à louer. Ces espaces sont à la fois des lieux d’échange et de responsabilité citoyenne autour de valeurs commune. Même chose pour les Fab Lab ou autre ateliers dans lesquels il est possible de réparer objets, vêtements, électroménagers usés etc. au lieu de les remplacer par du neuf. Transformer pour ne plus jeter, tel est le mot d’ordre. 

 

Des producteurs et des commerçants engagés

 

Et lorsqu’il s’agit d’acheter du neuf, pas de problème : cette étape peut aussi se faire de manière éco-responsable. Les domaines de l’alimentation et de la mode en milieu urbain sont certes encore très marqués par des produits de mauvaise qualité conçus dans des conditions peu regardantes. Mais de plus en plus d’organismes et de commerces proposent une offre locale, avec des paniers de légumes issus tout droit du jardin du producteur et des vêtements confectionnés dans des ateliers français économes en eau.

Vivre dans une grande ville ne fait donc pas de vous un cas désespéré de l’écologie, bien au contraire. Il existe de nombreuses adresses à connaître pour réduire et contrôler son impact sur l’environnement. L’application Greenly est comme une clé, un multipass qui vous fera découvrir toutes ces adresses, à commencer par Paris ! En revanche, on n’a pas encore trouvé la solution pour vous permettre d’élever des poules dans votre salon…